SÉLECTION ROMANS

Cadavre Exquis

Cadavre exquis

d’Agustina Bazterrica, Editions Flammarion.

Un virus a fait disparaître la quasi-totalité des animaux de la surface de la Terre. Pour pallier la pénurie de viande, des scientifiques ont créé une nouvelle race, à partir de génomes humains, qui servira de bétail pour la consommation.

*****

Dieu-Denis ou le divin poulet

Dieu-Denis ou le Divin Poulet

d’Alexis Legayer, Editions François Bourin.

Dieu est scandalisé. Les hommes, loin d’avoir compris et appliqué le message de paix et de fraternité qu’il a prodigué il y a deux mille ans, torturent et exterminent plus que jamais les animaux de la planète. Déterminé à mettre fin à ce massacre, Dieu décide de revenir sur la Terre et de se réincarner en… poulet, l’animal le plus ignominieusement exploité.

*****

Le Vert et le rouge

Le vert et le rouge

d’Armand-Noël Chauvel, City Editions.

Ouvrir un restaurant végétarien à Rennes, ville emblématique de l’élevage de cochons  ? C’est l’idée téméraire qu’a eue Léa en créant «  La Dame Verte  », le temple du tofu aux cacahuètes, des fleurs de courgette, ou du foie gras végétal… Forcément, malgré tout le talent de la jeune femme, le restaurant est au bord de la faillite.

*****

Titan noir

Titan noir

de Florence Aubry, Editions du Rouergue.

Employée dans un parc océanographique, Elfie, 18 ans, devient rapidement dresseuse d’orques. Mais alors qu’elle nous raconte sa relation privilégiée avec l’une d’entre elles, Titan Noir, une autre voix dresse un panorama terrifiant de ces parcs… et nous dévoile l’identité réelle de cette orque.

*****

Sélection Maya 2019 :

La Guérilla des Animaux

De Camille Brunel, Alma Éditions.

Comment un jeune Français baudelairien devient-il fanatique de la cause animale ? C’est le sujet du premier roman de Camille Brunel qui démarre dans la jungle indienne lorsqu’Isaac tire à vue sur des braconniers, assassins d’une tigresse prête à accoucher.

*****

La Peste soit les Mangeurs de Viande

De Frédéric Paulin, Manufacture de livres Éditions. 

Un policier est retrouvé égorgé dans un abattoir des Hauts-de-France. Un post-it est collé sur la poitrine : « Peuvent-ils souffrir ? ».  Un groupe de défenseurs des animaux, de spécistes, est rapidement mis en cause.

*****

Défaite des Maitres et Possesseurs 

Lauréat du Maya 2019 : catégorie meilleur roman animaliste

De Vincent Message, Éditions Points.

C’est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci notamment : les hommes ne sont plus maîtres et possesseurs de la nature. De nouveaux venus leur font connaître le sort qu’ils réservaient auparavant aux animaux.

*****

Règne Animal

De Jean-Baptiste Del Amo, Éditions Gallimard.

Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l’histoire d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin.